Rechercher
  • Admin

L'université aux États-Unis



Voici un petit résumé de comment les premières années d’université se passe aux États-Unis.


En plus d’enseigner dans un collège-lycée, je donne quelques cours d’anglais à l’université en fac de sciences. Les étudiants sont tous sympas, mais je suis effaré par leur manque de vigueur. Ils ont souvent l’air dépassés par leurs études, me racontent qu’ils échouent à leurs examens de sciences, ont peur de ne pas réussir leur année, voire, pour certains, ne savent pas vraiment ce qu’ils font là. Ils sont souvent dépités, se sentent nuls, ou alors ne sont là que pour un but distant peu défini (“pour avoir un travail”) ou peu connecté (“pour devenir professeur des écoles, il faut une licence, alors j’en ai choisie une, un peu au hasard”). C’est à se demander à quoi servent les études !


En tout cas, ce qui me semble problématique, c’est que les étudiants auxquels j’ai affaire ne sont soit pas sûrs de pourquoi ils font leurs études, soit parfois pas bien sûrs comment s’y prendre pour réussir. J’ai moi-même fait une partie de mes études aux États-Unis, alors je voudrais présenter comment les premières années d’études sont organisées dans ce pays.


Dans un liberal arts college, l’équivalent de nos universités, les étudiants commencent généralement par une liste de requis, sans se spécialiser dès le début. Ils doivent par exemple compléter un cours dans les sciences, un cours de maths, ou un cours d’écriture. Les universités sont toutefois concentrées en des campus qui rassemblent tous les départements, et l’étudiant a ainsi un grand choix de cours à choisir dans une même catégorie. Le cours dans les sciences peut ainsi être en biologie aussi bien qu’en psychologie ou en géologie. Le but est pour les étudiants d’explorer tout un ensemble de domaines et ainsi de mieux comprendre leurs intérêts. Les campus, où l’on dort aussi, mais aussi où l’on sort, se restaure, etc. sont d’ailleurs un peu comme une colonie de vacances académique, avec des choix en tous genres, allant d’ateliers de poterie aux cours d’architecture !


Après la première année, et au cours de la deuxième voire de la troisième (un cursus de licence classique se déroule en 4 ans), les élèves déclarent un “major”, c’est-à-dire une spécialité. C’est donc dans cette spécialité que la majorité des cours se dérouleront. Toutefois, même au sein du “major”, l’étudiant a un grand choix de cours, et deux étudiants ont rarement un parcours identique. Le système est basé sur la notion qu’une nation remplie de citoyens aux expertises variées vaut mieux qu’une nation dans laquelle tout le monde sait la même chose.


En plus des cours du “major”, les étudiants ont la possibilité de continuer à explorer ou à poursuivre leurs autres intérêts en suivant d’autres cours sans rapport. Il est d’ailleurs fréquent d’avoir un “minor”, c’est-à-dire une spécialité secondaire, moins poussée, mais reconnue comme telle dans le diplôme. Il n’est pas rare non plus de croiser des étudiants qui font un double “major” en plus d’un “minor”.


Pour aider les étudiants dans tous ces choix, à chacun est attribué un conseiller académique, qui demande à voir les étudiants qu’il conseille ou que les étudiants peuvent demander à voir pour des rendez-vous individuels autant qu’ils le veulent. Il informe les étudiants des conséquences de leurs choix, sur des cours et cursus auxquels ils n’ont pas forcément pensé, et développe une relation souvent presque amicale avec eux, pour être là pour eux lorsqu’ils ont besoin de soutien.


Aux États-Unis, toutes les universités sont autonomes et indépendantes les unes des autres, leur laissant la liberté de s’organiser comme bon leur semble. C’est alors une opportunité de plus pour les futurs étudiants d’ouvrir leurs horizons, car ils peuvent choisir l’université dans laquelle ils vont postuler en fonction. La tendance générale citée ci-dessus peut aussi varier selon les établissements, mais est une expérience assez répandue.


Et vous, connaissez-vous les systèmes universitaires d’autres pays ? Quelles pratiques aimeriez-vous mettre en place dans le système universitaire français ?


Baptiste Delvallé

16 vues
  • Youtube
  • Facebook Social Icône

Contactez-nous

Siège

Foix, France