La sophrologie s'invite à l'école
Rechercher
  • Admin

La sophrologie s'invite à l'école



Célie, de Célie Sophrologie, nous explique les bienfaits de la sophrologie à l'école et nous fait part de son expérience.


A l'heure de nombreux questionnements sur le bien-être, la gestion du stress, les burn out dans le monde professionnel, l'invasion des outils numériques, force est de constater que les enfants et les adolescents sont eux aussi confrontés à des situations de stress, de moments où il est difficile de gérer leurs émotions, à trouver des moments de calme sans stimulations extérieures.


Depuis quelques années, la pratique de la sophrologie a fait son entrée dans les écoles de manière plutôt discrète. Néanmoins, nous sophrologues, constatons que les demandes de la part des établissements sont de plus en plus nombreuses et que ces interventions se multiplient.



Qu'est-ce que la sophrologie ?


La sophrologie est une approche psychocorporelle qui existe depuis les années 60, son fondateur étant Alphonso Caycédo, un neuropsychiatre. Elle s'inspire de plusieurs disciplines occidentales et orientales telles ques l'hypnôse, la psychologie, l'auto suggestion, le yoga, le zen, la relaxation… Elle entre dans la grande famille des méthodes douces ou complémentaires et est composée d’un ensemble de techniques, d'outils qui agissent sur le corps, l’esprit et les émotions.


Plus encore, elle permet, de manière concrète, l’accès à la conscience, à nos potentiels, nos capacités, grâce à :

  • La respiration douce

  • La détente musculaire

  • Des mouvements simples

  • L’écoute du corps et des sensations

  • La visualisation d’images positives


La sophrologie, c’est être dans le moment present ou apprendre à y revenir lorsque notre mental ne cesse de nous faire revivre des évènements du passé ou nous fait appréhender l'avenir sans relâche.

Elle apporte un bien-être au quotidien, des sensations de sécurité, de relâchement, d'apaisement. Elle permet d'apprendre à se poser, à apprécier chaque petit moment et à sentir ce qui se vit dans notre corps. Elle nous reconnecte également à nos 5 sens.

La sophrologie est parfois appellée “thérapie brève” car c'est une méthode autonomisante. Au fil des séances, chacun se constitue sa petite boîte à outils pour repérer ce qui peut lui faire du bien, dans quelle situation. En confiance, nous devenons acteur de notre mieux être.

Cette méthode s’adresse à tous, dès l'âge de 3 ans et les exercices peuvent ensuite être vécus de façon autonome, au quotidien. Elle entre dans de nombreux domaines tels que le sport, l'accompagnement dans la maladie, la préparation à l'accouchement, les addictions, la gestion des phobies, des deuils, les problématiques de sommeil, le monde de l'entreprise, du spectacle vivant, mais aussi dans des établissement pénitentiaires, des Ehpad, etc.



Et à l'école ?


Parce qu'elle apporte des outils concrets, la sophrologie est facilement réutilisable et permet d’aider les élèves à traverser une période parfois difficile dans leur scolarité ou dans le développement de leur personnalité.


La sophrologie permet aux plus petits de :

  • apprendre à mieux se connaître et mieux connaître son corps

  • exprimer, vivre ses émotions

  • se calmer, se ressourcer

  • se relâcher grâce à des mouvements simples ou avec sa respiration

  • se concentrer

  • développer l’estime et la confiance en soi

  • prendre sa place avec bienveillance et sérénité

  • laisser exprimer sa créativité


Pour les collégiens, lycéens, étudiants, les séances de sophrologie peuvent aider à :

  • Mieux gérer son stress. Il n’est en effet pas rare que des élèves perdent leurs moyens en période de contrôles, d’examens, aussi bien à l’écrit qu’à l’oral.

  • Mieux vivre son corps. La période de l’adolescence est marquée par des changements physiques qui peuvent être parfois difficiles à vivre par l’adolescent. Les exercices proposés aident à mieux connaître et à mieux respecter son corps.

  • Être en meilleure relation avec soi et avec son entourage.

  • Renforcer ses capacités : le système scolaire français est souvent synonyme de performances. Pour y faire face, il est donc indispensable d’être en adéquation avec ses capacités (confiance, concentration, espoir…) et ses valeurs.

  • Apprendre à se poser, à se canaliser, à retrouver son calme.


Retour d'expérience à Bordeaux International School


En septembre 2018, je suis entrée en contact avec l'équipe enseignante de l'école BIS à Bordeaux. Leur demande était de proposer des outils aux enfants de la maternelle à la 4è pour répondre à certaines problématiques rencontrées (s'adapter au changement (changement d'enseignant, de salles, de langues), apprendre à se concentrer, gérer des états d'excitation, évacuer…). Pour les plus grands, au collège, il s'agissait d'aborder des thématiques autour du sommeil, de la confiance en soi, de la concentration…


Nous avons alors mis en place un programme complet de 12 séances pour chaque niveau, soit 8 groupes, à raison d'une séance par semaine. Chaque séance portait un intitulé, une thématique.


Exemple de parcours :

Séance 1, Découvrir la sophrologie Séance 2, Chasser les tensions Séance 3, Eliminer l’agitation Séance 4, Amener le calme Séance 5, Fixer son attention Séance 6, Booster sa concentration Séance 7, S’adapter aux changements dans l’école Séance 8, Renforcer les motivations à être concentré Séance 9, Développer la mémoire Séance 10, Développer la confiance en soi (« Se sentir plus fort ») Séance 11, Développer l’estime de soi (« Être fier de soi ») Séance 12, Prendre conscience de toutes ses capacités


Pour les petits, 30 minutes sont suffisantes car leur attention se disperse plus rapidement. Pour les plus grands, 45 minutes étaient proposées. Même si les thématiques étaient les mêmes d'un groupe à l'autre, les exercices pouvaient être différents. D'une manière générale, il est important pour les plus petits de proposer quelque chose de ludique, qui passe par le jeu.


Comment se déroulent les séances ?

L’atelier peut se dérouler dans la classe en écartant le mobilier ou dans une autre salle. Il n’y a pas de tenue particulière. C’est la tenue du quotidien, ce qui permet aux enfants d’identifier qu’ils peuvent refaire les exercices quand ils veulent en dehors de la classe.

Lors de la première séance, il est important d’expliquer ce qu’est la sophrologie, avec une approche adaptée, et en quoi consiste une séance en illustrant pas à pas la pratique. Les enfants peuvent ainsi poser des questions.


1- un temps d'entrée dans la séance avec l'expression de la « météo du corps ». J'exprime comment je me sens aujourd'hui, soit par une image (il fait du soleil, il pleut…) soit en utilisant d'autres mots (je me sens fatigué, j'ai mal ici, je me sens bien…).


2- puis j'introduisais le thème du jour avant de montrer les exercices en mouvements que nous allions faire. Cela permet ensuite au groupe de suivre les mouvements les yeux fermés, ma voix les accompagnant toujours.


3- un temps de visualisation d'images positives, en position assise ou allongée pour les touts petits où chacun se laisse porter par ma voix, presque jusqu'au bord du sommeil parfois.


4- un temps de retour, d'éveil, de sortie de séance ou chacun est libre d'exprimer et de partager au groupe ce qu'il a vécu, ce qu'il a ressenti en lui. Pour les touts petits, je proposais un dessin.


Ce rythme est important car il apporte des repères.


Cette expérience qui s'est déroulée sur presque 5 mois fut extrêmement enrichissante, pour moi comme pour les enfants et les enseignants. À leur rythme, ils se sont laissés porter dans les séances. Si un enfant n'avait pas envie de participer, je le laissais libre de s'installer dans un coin de la salle pour lire ou dessiner et de revenir lorsqu'il le souhaitait. Cela est très important car si l'on impose de la relaxation, l'effet obtenu est contraire à celui recherché…


D'après leurs retours, les enfants attendaient ce moment avec impatience. Cela leur donnait un temps de pause, une bulle où ils apprenaient différemment et où ils pouvaient s'amuser. Pour les enseignants, ce sont de nouveaux outils qu'ils peuvent aujourd'hui réutiliser mais aussi utiliser pour eux, pour gérer leur quotidien d'enseignant.


En tant que sophrologue, j'ai parfois été impressionnée par l'expression verbale des enfants à la fin des séances, leur capacité à s'évader dans leur monde imaginaire, à exprimer ce qui change en eux. Certains enfants m'ont également dit qu'ils avaient réutilisé tel ou tel mouvement à la maison lorsqu'ils n'arrivaient pas à s'endormir ou lorsque la grande sœur ou le petit frère les agaçait, pour ne pas s'énerver ou pour vider la colère. D'autres semblaient parfois s'étonner d'avoir ressenti « du chaud dans le corps », « comme une boule de lumière qui les traversait », « d'avoir des souvenirs qu'ils avaient oublié », « de s'être endormi mais en continuant d'entendre ma voix », « de sentir toute leur force dans leur corps »...


Je suis ainsi convaincue des bienfaits de cette proposition au sein des établissements scolaires, à inclure sur le temps scolaire ou sur le temps du midi. Je compte continuer de proposer ces accompagnements à d'autres établissement en fonction des problématiques rencontrées, des temporalités, des possibles…


Célie Augé

Sophrologue certifiée, Célie intervient aujourd'hui dans le milieu de l'enseignement, le milieu hospitalier et le monde de l'entreprise. Elle accompagne également en séances individualisées, en ateliers hebdomadaires et en ateliers sur des weekends autour de la conscience corporelle et du mouvement.


Pour plus d'informations :

www.celiesophrologie.fr

Facebook et Instagram : Celiesophrologie

37 vues
  • Youtube
  • Facebook Social Icône

Contactez-nous

Siège

Email: innovactionpedagogique@gmail.com

Téléphone : 07 66 85 38 38

(Nous recevons les appels les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 10h à 12h)

Foix, France