Rechercher
  • Admin

Variantes du mur des réussites



Dans un article précédent, je donnais l’idée d’installer dans sa classe un mur des réussites pour célébrer celles-ci, booster la confiance en soi, et augmenter la motivation intrinsèque des élèves. Voici deux variantes avec leur avantages respectifs, notamment pour ceux qui n’ont pas de mur qu’ils peuvent envahir dans une salle de classe.



Les affiches des réussites (idée que je dois à Alyssa, une élève qui me l’a suggérée pour changer du mur des réussites)


Dans cette version, à la place de petits mots à afficher sur le mur chaque semaine, chaque élève construit une affiche au fil des semaines. Décidez par exemple d’avoir une affiche par trimestre. L’élève aura donc environ 12 contributions à faire à l’affiche (12 semaines). Chaque semaine, l’élève illustre une partie de l’affiche pour représenter une réussite. Libre cours à la créativité de l’élève, il peut dessiner, styliser, tout simplement écrire, peu importe, tant qu’il respecte les règles pour le contenu : un succès par rapport aux apprentissages ou aux aptitudes, qui compte vraiment pour l’élève, et un seul par semaine (afin de ne pas instaurer de compétition entre élèves, puisque le but est que tous se sentent valorisés, et afin que l’élève réfléchisse à ce qui a vraiment compté le plus pour lui).

Les affiches peuvent être affichées chaque semaine, à la fin, ou pas du tout, en fonction de la dynamique de classe et de vos élèves. Dans tous les cas, les élèves finissent avec une affiche qui représente beaucoup de réussites !


Avantages : cette version est plus évolutive, et les succès semblent s’ajouter sans jamais s’arrêter. Ça permet aussi d’être plus créatif, même artistique.



Le cahier des réussites (idée, en ce qui me concerne, empruntée à la Living School)


Le cahier des réussites est la version encore plus pérenne et créative, peut-être : il s’agit d’un cahier par élève dans lequel, chaque semaine, l’élève écrit une réussite. C’est le même principe que l’affiche, sauf qu’il y a plein de pages. Un cahier par an peut alors suffire.


Avantages : cela donne un produit facile à garder et à consulter pour l’élève. Là aussi, les succès s’accumulent, et on peut alors facilement booster sa confiance en soi en consultant son cahier quand on en a besoin. Aussi, le cahier est un format assez familier pour les élèves. Enfin, il est plus aisé de rendre le cahier intime, personnel, renforçant l’idée d’une motivation intrinsèque, car le cahier n’est de toute évidence que pour l’élève lui-même.



Et vous, à quelle variante pensez-vous ?



Baptiste Delvallé

37 vues
  • Youtube
  • Facebook Social Icône

Contactez-nous

Siège

Foix, France